Bienvenue sur notre page web, nous y publierons les dates de nos prochains rendez-vous, des textes et d'autres informations.

Présentation du CIJL

Basé sur la nécessité d'une riposte populaire face aux attaques du gouvernement, notre collectif se base sur la participation de tous et l'indépendance par rapport aux syndicats et autres collectifs, bien que nous ayons l'intention d'agir en commun avec eux.

 

Notre objectif est de créer des comités d'actions dans chaque lycée et de les fédérer entre eux pour créer un mouvement qui permette a tous de participer aux luttes contre la loi travail, le service civique obligatoire, l'état d'urgence, les grands projets inutiles et imposés(nddl,roybon...). En résumé : tout ce qui nous révolte.

Ce collectif c'est  toi,c'est moi,c'est nous. N'hésite pas à rentrer en contact avec nous pour y participer.

Un appel à défendre la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes,ici comme ailleurs

Suite à la journée des luttes qui s'est déroulée hier sur la fac de Nantes, voici un appel à défendre la ZAD !

 

Étudiant-e-s, lycéen-ne-s défendons la ZAD !

 

     Après la nouvelle démonstration de force de plus de 40 000 personnes le samedi 8 octobre et une journée des luttes sur la faculté de Nantes, nous, étudiant-e-s nantais-es, dans la continuité du mouvement social du printemps, réaffirmons notre soutien à la zad de Notre-Dame-des-Landes.

 

     Alors que l'écologie et la démocratie sont présentées comme des sujets au centre des préoccupations, les actes du gouvernement prouvent le contraire. De la mascarade de la COP 21 au Climate Chance à Nantes, de la répression du mouvement contre la Loi Travail à l’expulsion très prochaine de Calais, tout est fait pour empêcher la population de s'emparer des questions qui la concernent. Cette volonté de détruire toute résistance et alternative naissante se vérifie tous les jours. Le mouvement contre l'aéroport a pris ces questions au sérieux et y a apporté des réponses concrètes en construisant une zone de vie et d’expériences hors des contraintes de l’Etat.

 

     En allant sur la zad, nous avons compris que cette zone de « non-droit » est en réalité un véritable lieu d’habitation où se sont installées au fil du temps des familles, où des enfants ont grandis et où s'expérimente au quotidien une autre façon de vivre et de penser le monde, plus joyeuse, plus vivante, plus liée et plus respectueuse de l'environnement. C'est un lieu de rencontres,  de résistances, d'échanges et de partages que nous devons absolument préserver.

 

     C'est pourquoi nous prenons les menaces d'expulsions sur la zad et sa défense comme une continuité du mouvement de mars. Blocages, occupations, mobilisations, notre réponse sera rapide, déterminée et prendra toutes les formes nécessaires pour repousser le gouvernement. 

 

       Nous appelons les AG  de lutte des universités constituées ce printemps et toutes les personnes qui se sentent concernées à répondre à cet appel et à s'organiser en conséquence. Faites bouger vos facs et vos lycées, prenez contact avec les comités locaux contre l'aéroport, zbeulifiez vos villes de manière à ce que la police et le gouvernement soient débordés par la multiplicité des initiatives !

 

Suivez les nouvelles sur zad.nadir.org,acipa-ndl.fr et sur Non à l'aéroport à Notre Dame des Landes.

Quelques infos en plus à propos de  nddl   :

 

Un collectif rassemblant les jeunes opposé au projet d'aéroport vient de créer sa page faceobok, :

 

https://www.facebook.com/jeunesvsnddl/

 

Une vidéo de 25 minutes présentant la vie sur la zad et ce qui s'y construit  :

 

https://www.youtube.com/watch?v=CjTfxgHkmXA

 

Un hommage a Rémi Fraisse,un jeune occupant de la zad de Sivens  luttant contre un projet de barrage,qui fut assassiné par la police il y a 2 ans,aura lieu un peu partout le 25 octobre.

 

Ni ici, ni à Calais : nouvelles de là-bas et appels à soutien

Rassemblement en hommage à Rémi Fraisse,mercredi 26 octobre à 18h,place Notre-Dame

Un article qui relaie des nouvelles, les textes et les appels à soutien.

On entend via certains médias que la priorité du gouvernement ne serait pas d‘expulser la zad en octobre, mais « d’évacuer la jungle de Calais ». Les forces de l’ordre ne pouvant être sur ces deux fronts à la fois. Face à ce jeu d’un cynisme sans nom de mise en concurrence entre l’expulsion de la zad et celle de la jungle de Calais, le mouvement contre l’aéroport et son monde ne peut rester silencieux.

Pour cela, nous appelons à la solidarité et à l’organisation d’actions maintenant et dans les prochaines semaines contre l’état francais, Vinci et les autres qui seraient impliqués dans l’expulsion de « la jungle » à Calais et à la ZAD de NDDL. Ces deux luttes sont des combats réels contre les politiques impérialistes et racistes de l’Europe et la guerre qu’elle mène contre les « indésirables ».

 

- la suite du texte "Ni ici, ni à Calais. Ne pas rester silencieux"

- un appel à actions de solidarité : Get ready, get angry

- des rendez-vous  :

- Appel a rassemblement devant les mairies de toutes les communes de fRance le 1er jour de l’expulsion.

 

Il y a deux ans, dans la nuit du 25 au 26 octobre sur la Zone À Défendre contre le barrage de Sivens, Rémi Fraisse était tué par un tir de grenades de gendarmes. Accident, homicide ou homicide involontaire ? L'enquête se poursuit, avec de multiples rebondissements depuis deux ans et de nombreuses zones d'ombre. Pour rendre hommage à Rémi Fraisse, exprimer la colère face aux violences policières et aux "Grands Projets Inutiles et Imposés", un rassemblement s'organise ce mercredi 26 octobre à 18h place Notre-Dame.


Voici le texte d'appel à cette manifestation-hommage :


" Rémi Fraisse était un étudiant botaniste de 21 ans, qui menait ses études sur le terrain tout en s'opposant au projet de barrage sur la zone à défendre de Sivens. Dans la nuit du 25 au 26 octobre, la police tua Rémi en envoyant une grenade offensive qui resta coincée entre son sac et son dos. Cette grenade est aujourd'hui toujours utilisée par les CRS.


Réunissons-nous pour un rassemblement et une manifestation afin de montrer notre détermination à poursuivre son combat contre tous les grands projets inutiles et imposés qui nous pourrissent la vie, et affirmer notre solidarité face aux menaces d'expulsion, que ce soit sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, dans la "jungle" de Calais, ou dans tous les autres espaces en lutte qui échappent au contrôle de l'État.


Dans un climat nauséabond où les menaces d'expulsion de la zone à défendre de Notre-Dame-Des-Landes sont régulières et à prendre au sérieux, où la frange la plus radicale de la police organise des grèves sauvages pour demander un droit qu'elle s'accorde déjà, c'est-à-dire le droit de pouvoir utiliser leur arme à feu pour "se défendre", où un syndicat de police appelle à manifester pour soutenir cette institution mortifère le jour de la mort de Rémi, nous ne voyons qu'une seule solution, qui est de se rassembler pour rendre hommage à Rémi et toutes les victimes des violences policières.


Pour Rémi, Zyed et Bouna, Adama et toutes les autres personnes assassinées par la police, convergeons place Notre-Dame ce mercredi 26 octobre..


Nous défendrons la Zad de NDDL et les toutes les autres en l'honneur de Rémi et pour que d'autres possibles s'ouvrent !


Nous appelons l'ensemble des personnes qui répondront présentes à ramener des pancartes, banderoles et tout ce qui pourra permettre de passer un message pour rendre hommage à Rémi, ainsi que les autres victimes de la police.


Nous appelons toutes les organisations et tous les collectifs à se greffer à cet appel, à le relayer et à produire leur propre appel que nous relayerons.


Nous appelons toutes les villes à organiser des rassemblements en hommage à Rémi Fraisse.


Nous vous appelons à diffuser largement l'information par tous les canaux possibles, que ce soit Facebook, Twitter, liste mail, collage, tractage ou chaine de sms.


Preparez des banderoles ou des pancartes pour occuper l'espace et y diffuser des messages. Si avez un message, un poème à transmettre, nous pourrions faire des prises de paroles, il nous faudrait pour cela des baffes qui serviraient aussi à passer de la musique.


Vous pouvez préparer de la bouffe à partager, de délicieux gâteaux, et ramener des tables de camping pour y mettre des brochures en vente à prix libre (vous pouvez en imprimer sur http://zad.nadir.org et https://infokiosques.net et sur plein d'autres sites), distribuer des tracts...


Enfin bref, ce rassemblement vous appartient, n'hésitez à emmener tout ce qui vous semblera nécessaire, à vous organiser avec des potes et à nous contacter.


https://m.facebook.com/CIJeunesEnLutte/#!/events/674725036020673?acontext=%7B%22ref%22%3A%22104%22%2C%22action_history%22%3A%22null%22%7D&aref=104

Trois jours de lutte contre les expulsions et la misère à Grenoble !

Ici comme ailleurs,les jeunes répondent résistance face aux expulsions !


Nous avons été informé d'un cas d'expulsion très grave durant notre réunion par une amie des lycéens à la marge,un groupe politique autogéré au sein du lycée Stendhal :

 

https://m.facebook.com/lamstendhal/

 

Un père de famille fuyant le Kivu,une province en guerre de la République Démocratique du Congo, s'est fait expulser le 4 octobre,il risque maintenant la mort et il est séparé de sa famille.
Pour en savoir plus,lisez l'article du réseau éducation sans frontière (RESF38):

 

http://www.educationsansfrontieres.org/spip.php?article54484

 

Pour dénoncer l'hypocrisie des pouvoirs public qui multiplie les expulsions avant la trêve hivernale (que ce soit dans les squats,dans la jungle de Calais ou sur la ZAD de Notre Dame Des Landes)et qui envoient un homme à la mort,nous vous invitons à participer à un rassemblement le mardi 18 octobre à 12h30 devant la préfecture.

 

Contre toutes les expulsions,nous tenons à apporter notre soutien à tous ceux qui sont dans la galère,peu importe leurs origines,croyances ou couleurs de peau,nous ne nous laisserons pas berner par les mensonges de l'extrême droite,nous sommes aux côtés de ceux qui lutte contre ce système qui génère misère et guerres.

 

La vie de ces gens à beaucoup plus d'importance pour nous que les sujets favoris de BFNTV :cirque présidentielle,bijoux de Kim Kardashian ou encore "confidences" de François Hollande,d’où l’intérêt de faire vivre et connaitre des médias alternatifs qui apporte un autre regard sur la société.

 

Nous prévoyons des tractages,collages d'affiche,création de banderole,projection,en vue du rassemblement de mardi,contactez nous si vous voulez y participer et partagez l'info.

La police risque bientôt de débarquer sur la #zad de #ndll.

Non à leur projet d'aéroport et à son monde pourri,et oui à tout ce qui s'y construit depuis tant d'années,aux expériences autogérées qui y fleurissent et aux liens qui se créent entre occupants,paysans et habitants.

 Nous ne les laisserons pas détruire ce magnifique bocage,manifestons notre solidarité !

Contactez nous pour participer ou si vous avez des idées d'actions de soutien a Grenoble,comme se mobiliser devant les locaux du PS,de Vinci ou les commissariats ,visitez aussi ces sites pour avoir plus d'infos sur la zad et la mobilisation :


http://zad.nadir.org/

https://www.acipa-ndl.fr/


Et un autre appel à saboter le cirque présidentielle

Face a leurs cirque électorale ,tout passe par la lutte !


https://lundi.am/IL-N-Y-AURA-PAS-D-ELECTION-PRESIDENTIELLE

Paris
Paris

Et maintenant,que fait t'on ?La fête est déjà fini ?


Certaines disent que la mobilisation doit se poursuivre dans les entreprises,mais les jeunes,les chômeurs,les intermittents (etc) doivent t'ils rester chez eux face a la loi travail et son monde ?

Parce nous n'avons pas envie de retourner dans nos "vies quotidiennes" ,parce que la rue est a nous,et que nous aurons toujours notre rôle a y jouer,le CIJL appelle à continuer de se mobiliser,dans la rue,dans les lycées et partout où  c'est possible.

Nous ne lâcherons rien et nous appelons tous ceux qui refusent de se résigner,à motiver leurs proches pour leurs dire que ce n'est pas fini et que nous reprendrons la rue !

Contactez nous si vous avez des idées pour reprendre la mobilisation ou pour créer un comité d'action dans votre lycée, faculté,quartier...

Contribution aux réflexions collectives à propos de nos "cortèges de têtes"

"Un contre-monde sera alors en construction permanente, du monde du travail à nos rues, de nos lieux de vies urbains à nos campagnes. Et ensemble, nous savons que nous ne nous arrêterons pas en si bon chemin. Si Notre-Dames-des-Landes doit être expulsée, nous serons là, car c’est un territoire que nos cœurs ont arraché à l’Etat. Si un lieu occupé de la capitale en vient à être expulsé, nous serons là : car tout cela va bien au-delà de la simple loi travail. Nous le savons tous, et nous restons là à nous soucier du 49-3. Mais pourquoi encore avoir confiance en leur démocratie ? Pourquoi ne pas s’organiser de manière autonome vis-à-vis de celle-ci, pour se positionner réellement contre, et non plus dedans ? Il s’agit ici aussi de dépasser nos doutes et nos peurs... De stimuler notre puissance d’agir, résorber notre sentiment d’impuissance, matérialiser un "Principe d’Espérance" universel...


Et c’est ce que l’on a déjà commencé à faire, dans la rue et ailleurs.


https://paris-luttes.info/contribution-aux-reflexions-6710

Quelques photos des cortèges de tête du 15 Septembre

Grenoble
Grenoble
Nantes
Nantes
Marseille
Marseille

Fête de rue contre la loi travail et son monde

Nous avons le projet de créer un cortège festif dans les manifestations pour l'abrogation de la loi travail et la convergence des luttes.

Ce cortège s'appuierait sur la créativité et la participation de tous, pour manifester d'une autre manière, danser, chanter, partager...

Contacte nous si tu veux participer, nos réunions de préparation seront organisées au lieu commun : Centre Social autogéré, situé au 38 rue d'Alembert, à Grenoble.